Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /
Détecteurs de fumée : un voile sur la défaillance de l'Etat
On se souvient, de l’incendie de l’hôtel Paris-Opéra (24 morts) et celui du boulevard Vincent-Auriol qui avait fait 17 morts. Les victimes étaient principalement des familles d’origine africaine, qui n’avaient trouvé mieux que ces logements insalubres et dangereux, au prix de loyers souvent prohibitifs.

 

La CNL avait pointé la cause première du scandale : l’insuffisance de logements sociaux. Mais au lieu de construire suffisamment, et de mener activement la lutte contre l’habitat indigne, la droite au pouvoir vient, au bout de 5 ans, de faire adopter une loi rendant obligatoire un détecteur de fumée, dans chaque logement, d’ici 2015, au frais de l’occupant du logement, locataire ou propriétaire !

Des dizaines de milliers d’hommes, de femmes et d’enfants continuent de vivre dans des logements délabrés, exposés à la menace de courts-circuits ou d’une fuite de gaz, du fait de la vétusté des installations, et la seule solution qui leur est proposée est d’acheter, de poser et d’entretenir, à leurs frais, un détecteur de fumée.

Ce n’est pas que ces détecteurs soient inutiles : dans les pays du nord de l’Europe où la plupart des logements en sont pourvus, ils ont permis de diviser par deux le nombre des victimes. En France, chaque année, pour 250 000 incendies, on compte 10 000 victimes et 800 morts. On ne peut que souhaiter voir ces chiffres baisser.

Mais dans les taudis dont nous venons de parler, ces détecteurs seront comme un cautère sur une jambe de bois. Et puis, pourquoi faire payer les locataires sur le dos desquels pleuvent les nouvelles charges : désincarcération des personnes coincées dans les ascenseurs, récupé-ration supplémentaire de charges de gardiennage, participation forcée aux travaux d’économie d’énergie et maintenant détecteur de fumée, alors que, depuis toujours, les dépenses liées à la sécurité sont à la charge du propriétaire !

Evoquant cette question devant des locataires, notre amie Colette Bury, secrétaire confédérale, a déclaré : « Dans le secteur social, il y a des immeubles vétustes, avec des installations électriques dangereuses. L’urgence est de les moderniser. Et puis, il ne faut pas se précipiter pour acheter ces appareils, ou répondre aux sollicitations des démarcheurs : on a jusqu’à 2015. D’ici là, il faut négocier avec les bailleurs pour qu’ils paient cette dépense ».

 

 

LACNL.COM

Partager cette page
Repost0

Présentation

  • : CNL UGINE- FAVERGES et CNL ALBERTVILLE- MOUTIERS Association de Défense des Locataires Tél : 04.79.85.25.42 ou 04 79 32 74 68 Email: cnlugine@laposte.net et confederationnationaldulogem.c@bbox.fr Page FB: CNL ALBERTVILLE et CNL UGINE
  • : Première organisation nationale d'habitants, la Confédération Nationale du Logement a pour mission principale de défendre l'intérêt des locataires et des accédants à la propriété. La Confédération nationale du logement est aussi une association de consommateurs agréée. Elle siège dans diverses instances concernant le logement et la consommation. La CNL, c'est : * 80 000 adhérents,
  • Contact

Recherche

Liens